Test du Casque SteelSeries Arctis 7 : Le top du casque gaming sans-fil ?

Casque-SteelSeries-Arctis-7

Dans la vie, il n’y a pas que la musique, non ! Il y a aussi le jeu !! Les casques sans-fil gamer offrent une plus grande liberté de mouvement que leurs cousins filaires,  et on se sent alors plus libre pour dérouiller du noob à la pelle. Le SteelSeries Arctis 7 se présente comme un casque haut de gamme, et de nombreux utilisateurs le considèrent comme un must.

Je joue un peu, même si je fais plus partie de la catégorie noob que celles des killers, mais je sais reconnaître un bon casque quand j’en vois un. Ici, j’avais peu de doute avant mon test et je peux déjà vous dire que mon avis est très positif ! Voici tout ce qu’il faut savoir sur le SteelSeries Arctis 7.

Ma note
  • Qualité de fabrication
  • Confort
  • Commandes
  • Connectivité
  • Autonomie
  • Performances audio
4.5

En bref

Ce casque SteelSeries Arctis 7 est clairement l’un des meilleurs casques gaming sans-fil du marché. Simple d’utilisation, avec des commandes assez complète, un excellent confort, et un qualité audio au-dessus de la moyenne. Que voulez-vous de plus ? Un prix canon ? C’est désormais le cas !

 

Caractéristiques techniques

  • Type de casque : Fermé – Circum-aural
  • Émetteur Wi-Fi 2,4 GHz
  • Réponse en fréquence : 10 à 20 000 Hz
  • Compatible PC, MAC et PS4
  • Autonomie : 15 heures
  • Batterie : Piles AAA rechargeables
  • Poids du casque : 376 grammes (avec les piles)

 

Design moderne et superbe qualité de fabrication

J’ai souvent un peu de mal avec le design trop tape à l’œil des casques gamer. Certes, on joue à la maison, mais j’aime avoir un peu de classe même quand je reste devant le PC. Ici, pas de couleurs criardes ou de LED sapin de noël qui clignotent dans tous les sens. Le casque est proposé en 4 couleurs plutôt sobre, noir, blanc, gris et bleu boréal. Je le trouve aussi beau dans toutes les couleurs, ce ne sera peut-être pas simple de choisir.

L’arceau est très fin, et il est surtout en acier. Visuellement, ça offre un effet léger, et on ne peut évidemment pas douter de la solidité. Il est complété par un bandeau en tissu qui doit épouser parfaitement les rebords de notre tête. Le fabricant parle d’un « serre-tête de masque de ski ».

Quoi qu’il en soit, au niveau du design c’est plutôt sympa, avec des formes géométriques sur le bandeau qui donc un look très moderne. On pourra, si on le souhaite, acheter d’autres bandeaux sur le site du fabricant.

Les écouteurs sont en plastique sur l’extérieur. Il est mat, de très bonne qualité, et ne marque pas les traces de doigts. Sur l’intérieur, on retrouve un tissu tout doux qui semble solide. La qualité de fabrication générale est au-dessus de la moyenne. C’est clairement un superbe casque, avec un assemblage parfait et un niveau de finition qui démontre bien le profil haut de gamme du produit.

 

steelseries arctis7 test

Un confort excellent, mais pas pour tout le monde

Le casque pèse un peu moins de 380 grammes, ce qui est plutôt léger pour un casque gaming. Le choix du double arceau est très bon, à condition de ne pas avoir une tête trop grande. En effet, certains utilisateurs se plaignent d’avoir le haut de la tête qui touche l’arceau en acier, ce qui n’est pas confortable. D’autres assurent même qu’ils ne peuvent pas chausser correctement les écouteurs sur les oreilles. Je n’ai personnellement pas rencontré ce problème, et pour moi le confort était vraiment optimal. Le poids du casque est bien réparti et je n’ai ressenti aucune gêne.

Les écouteurs sont bien rembourrés, et le tissu aéré permet de ne pas transpirer même après plusieurs heures à stresser sur un jeu. Le maintien est très bon, sans sensation de pression sur les tempes ou ailleurs, j’ai personnellement trouvé le confort excellent, peut-être même meilleur que celui d’un casque de salon comme le Philips SHC8535. 

Du côté de l’isolation passive, le casque fermé fait très bien le job. On entend toujours un peu les bruits extérieurs, mais une partie des sons est bien freinée, ce qui va permettre une meilleure immersion sur les zones de combat virtuelles.

 

Installation et commandes

Le SteelSeries Arctis 7 est très simple à installer et tout aussi simple à utiliser. Il faut commencer par brancher l’émetteur sans fil 2,4 GHz, qui se connecte en USB. C’est du Plug and play, et ça fonctionnera immédiatement sur PC, MAC ou PS4. Pour la Xbox One, il faudra brancher le casque à la manette. Sur cette base émettrice, on trouve un sortie mini-jack 3,5 mm, qui va permettre de brancher directement un smartphone, un lecteur MP3, ou même la TV par exemple. C’est plutôt pas mal.

Sur l’oreillette droite, on trouve le bouton pour allumer ou éteindre le casque. Dés qu’il s’allume, il fait un petit son. À côté, une molette nous permet de régler comme le souhaite le mixage entre le volume du jeu et celui des voix.

Sur l’oreille gauche, une autre molette permet d’ajuster le volume général du casque, et juste à côté, un bouton « mute » nous permet de couper le micro. Personnellement, je trouve qu’il aurait été plus logique d’inverser le deux molettes, mais on finira par s’habituer rapidement à cette manipulation.

Toujours sur l’oreillette gauche, il y a une prise pour brancher un câble USB/micro-USB, qui nous permettra de charger le casque. Une seconde prise, qui ressemble assez à la première, permet de brancher une prise jack/micro-USB. Cette dernière permet de se brancher à une manette de console, ou sur un smartphone.

On trouve également un port jack, qui permet de brancher un second casque sur notre Arctis 7, afin qu’un ami puisse écouter le même son que nous. C’est plutôt malin pour les potes qui jouent à la maison tard le soir, et qui ne veulent pas réveiller toute la famille.

 

steelseries arctis 7 test

Connectivité et logiciel

La base émettrice fonctionne avec son propre Wi-Fi, il n’y a donc aucune crainte de rencontrer des interférence, ou de perdre la connexion lorsqu’on est devant l’ordinateur. On peut même s’éloigner d’une bonne vingtaine de mètres sans la moindre perte de signal. Ça fonctionne à la perfection, et on se demande encore pourquoi certains s’obstinent à utiliser des câbles…

C’est le logiciel SteelSeries Engine qui nous permet de configurer le casque, sur Windows ou MacOs. Pour la PS4, il faudra se contenter des réglages de bases. Le logiciel est très complet et plutôt simple à utiliser. On s’y retrouve très vite et les explications sont claires.

On trouve notamment un égaliseur qui va nous permettre de gérer l’équilibre audio, en ajoutant des aigus et retirant des basses par exemple. Il y a quelques préréglages adaptés à différents types de jeu, ainsi qu’un compresseur dynamique, le retour du casque et quelques réglages pour le micro. On peut enregistrer toutes nos modifications et construire différents profils pour chaque jeu. Enfin, il est possible d’activer le surround DTS Headphone:X et choisir parmi les 3 préréglages.

 

Les performances audio

Sans correction logicielle, le SteelSeries Arctis 7 est un pur casque gaming. Il y a des basses en trop pour sublimer les explosions et des haut-médiums un peu en retrait. Le son est tout de même bien dynamique, et on prend immédiatement son pied dés les premières parties de jeu. Les sons sont bien détaillés, sur tout le spectre audio. Les médiums et les aigus ne sont jamais agressifs, et au final je trouve l’équilibre plutôt pas mal.

On va pouvoir faire nos réglages grâce à l’égaliseur pour obtenir un son plus proche de nos attentes, et adapté à tous nos jeux. Il y a par exemple un effet de masquage qui diminue nettement lorsqu’on retire un peu de basses. Cependant, on sautera moins de notre fauteuil à l’explosion d’une grenade à côté de nous.

Le mode surround permet de gagner en profondeur. Il aide à se repérer à l’oreille dans le jeu, et la spatialisation est vraiment intéressante. Le traitement avant/arrière est peut-être un poil trop marqué, mais personnellement je trouve ça plutôt bien. Pour certains jeux, on va tout de même préférer rester en stéréo.

Si vous souhaitez écouter de la musique, alors le casque se défend bien, mais il est clairement marqué gaming. Je préfère clairement la douceur d’un JBL Harman T450BT, moins cher et plus nomade. Mais ce n’est pas du tout le même type de casque.

Un petit mot sur le micro rétractable. Une petite LED nous indique lorsqu’il est coupé. Il se veut vraiment très efficace et il est clairement pensé pour que nos coéquipiers de jeu nous entendent parfaitement. Même s’il y a du bruit dans la pièce, on entend toujours bien la voix de l’utilisateur.

 

Casque-SteelSeries-Arctis-7

Autonomie

SteelSeries promet une autonomie de 15 heures et la promesse est bien respectée. J’ai même eu droit à une heure de rab, avec une écoute pourtant assez puissante. Il faut ensuite compter 2 heures et demi pour le recharger complètement. On pourra continuer à l’utiliser une fois branché.

 

Conclusion : Mon avis sur le casque sans-fil SteelSeries Arctis 7

Ce n’est pas une surprise, puisque j’avais déjà entendu et lu beaucoup de bien au sujet de ce SteelSeries Arctis 7. C’est clairement un excellent casque gaming sans-fil. La qualité de fabrication est très sérieuse, avec des matériaux de qualité et un assemblage impeccable.

Le confort est vraiment excellent, en tout cas pour moi. Le double arceau façon serre-tête de ski permet de répartir le poids du casque à la perfection, et c’est encore plus délicat qu’une mousse à mémoire de forme. En plus ça tient moins chaud. En revanche, il semblerait que les plus grosses des têtes ne puissent pas porter ce casque.

Du côté du son, c’est parfait pour le gaming. Les basses sont puissantes et percutantes, et il y a assez de détail pour être plongé correctement dans les ambiances de jeu. Le mode Surround permet de gagner en immersion, même s’il n’est pas adapté à tous les jeux. Au final, pour le prix de vente actuel, c’est le top du casque gaming sans-fil ! Aucune raison d’hésiter, à moins que vous ayez une tête plus grande que la moyenne.